Présentation de la FFER


La Fédération des lieux d’accueil pour l’exercice des droits de visite devenue ensuite La Fédération Française des Espaces de Rencontre pour le maintien des relations enfants-parents (FFER) est née le 31 Août 1994 pour rassembler les espaces de rencontre, faire reconnaître la spécificité de leur activité et leur mission de service public, soutenir la création de nouveaux lieux, informer et sensibiliser l’opinion publique, réfléchir et partager les références éthiques et accompagner les professionnels dans leurs pratiques et professionnalisation.

Depuis 2002, par le rapport « Des lieux d’accueil pour le maintien des relations enfants-parents. Propositions pour la reconnaissance des Espaces-Rencontre », rapport écrit à la demande de la Ministre déléguée à la Famille pour la Conférence de la Famille, la FFER est active dans la reconnaissance juridique des espaces de rencontre et la contribue à de nombreux écrits et groupes de travail des Ministères.

L’inscription dans Loi 2007-293 du 5 mars 2007 (article 373-2, 373-2-9 du Code Civil) : « lorsque la continuité de l’effectivité des liens de l’enfant avec le parent l’exige, le Juge aux Affaires Familiales peut organiser un droit de visite dans un ER désigné à cet effet » et ses Décrets d’application 2012-1153 et 2012-1312 du 15 octobre et 29 novembre 2012, la FFER continue à s’investir pour permettre la pérennisation de l’action des espaces de rencontre et la reconnaissance de leur utilité dans la société contemporaine.

Régulièrement auditionnée par les Ministères et la Caisse Nationale des Allocations Familiales, elle participe dès sa création au Comité National de Soutien à la Parentalité et porte des écrits et témoignages « Petite enfance et le soutien à la parentalité » à la demande de la Ministre Déléguée à la Famille (2012), Espace de rencontre et Médiation Familiale » (2013), « avis et rapport du Conseil Economique Social et Environnemental sur les conséquences des séparations parentales sur les enfants » (2017).

Aujourd’hui le travail de la FFER s’inscrit dans le cadre des différentes stratégies interministérielles : la Stratégie Nationale de Soutien à la Parentalité 2018/2022, la Stratégie de Prévention et de Lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes 2018/2030 et la Convention d’Objectif et de Gestion 2018/2022 de la CNAF.

La FFER accompagne depuis sa création les professionnels dans leurs pratiques et professionnalisation : écriture d’un code de déontologie (le premier a été adopté en 1998), organisation de journées d’étude et colloques depuis 2008, propositions de rencontres régionales de professionnels, de formations sur les espaces de rencontres, publication d’écrits …


Pour aller plus loin, consultez notre site qui est à destination de tous, sauf l’espace professionnel réservé aux adhérents,
Et rejoignez cette dynamique à partir de nos rencontres, notre site et nos réseaux sociaux…

 

Lieux de prévention et de protection


Soutenir les parents, permettre aux enfants de grandir avec leur histoire, c’est bâtir une société plus apaisée.

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE) adoptée par l'ONU le 20 novembre 1989 et ratifiée par la France a instauré la notion "d'intérêt supérieur de l'enfant" à partir duquel est affirmé l’engagement des Etats parties à respecter le droit de l'enfant de préserver son identité, y compris sa nationalité, son nom et ses relations familiales (article 8.1) et le droit de l’enfant séparé de ses deux parents ou de l’un d’eux d’entretenir régulièrement des relations personnelles et des contacts directs avec ses deux parents, sauf si cela est contraire à son intérêt supérieur .

En 2017 les espaces de rencontre pour le maintien des relations enfants-parents ont accueilli en France 32 000 enfants/adolescents et 17 000 familles.
Des espaces similaires existent dans les autres pays européens.

Textes de références


Les textes de référence inscrivent les espaces de rencontre dans le registre de la loi sociale, dans des principes d'intervention partagés et pour les adhérents FFER dans une déontologie de pratique portée depuis 1998.




Membres du C.A.

La FFER est aujourd'hui animée par 17 administrateurs/trices